Scrum est une méthode de gestion de projet agile. C’est un framework qui s’appuie sur le découpage d’un projet en boîte de temps*. Son objectif est d’améliorer la vélocité de l’équipe.

Conçue pendant un projet de développement d’application, c’est en 1996 qu’apparaît scrum pour la première fois. Scrum signifie “mêlée” en anglais, qui une technique du jeu de rugby. Cette technique consiste à ce que les membres de l’équipe réunissent leurs efforts pour un même objectif; celui d’avancer avec le ballon.

Scrum utilise ces valeurs et principes du rugby pour les adapter  au domaine informatique. En effet le principe fondamental de scrum est l’esprit d’équipe. Une équipe de développeurs qui se donnent à fond pour atteindre les objectifs fixés au fur et à mesure de l’avancement du projet. Dans le cas de scrum, les missions peuvent subir des réformes. L’équipe doit en tenir compte et avancer avec ces modifications.

Les caractéristiques d’un projet scrum

La méthode scrum s’appuie sur le fait que le développement logiciel est une activité par nature non-déterministe et que l’ensemble des activités de réalisation d’un projet complexe ne peut être anticipé et planifié.

L’un des credos de scrum est la participation active du client dans le processus. Cela permet de choisir plus finement les fonctionnalités réalisées à chaque itération ou sprint.

Après chaque sprint, une démonstration suivie d’une rétrospective ont lieu. Le propriétaire du produit peut à tout moment compléter ou modifier la liste des fonctionnalités à produire pour les prochains sprints. Sans modifier le but du sprint en cours, celui-ci peut être affiné et faire l’objet d’une renégociation entre le propriétaire du produit et l’équipe de développement à la suite de nouvelles connaissances.

 

Les rôles dans un projet scrum

 

  • Product Owner ou propriétaire du produit

 

Il represente le client et/ou l’utilisateur final. Le product owner est responsable de l’équipe et de la qualité du produit. Il dirige l’activité de l’équipe et l’équipe suit ses instructions.

Par ailleurs, le product owner doit être très disponible pour répondre aux questions de l’équipe.

 

  • Scrum Master ou la maître de mêlée

 

Le scrum master assiste tous les rôles de l’équipe dans la production du logiciel. Bien qu’il en ai l’aire, il n’est pas le chef de projet. En effet il définit les sprints, s’assure que les principes et les valeurs de Scrum sont respectés, facilite la communication au sein de l’équipe et aide à améliorer la productivité et le savoir faire de l’équipe.

 

  • L’équipe

 

Composée de 5 à 10 personnes, l’équipe guidée par le scrum master doit être auto-organisée, polyvalente pour pouvoir réussir le produit sans faire appel à un individu extérieur à cette équipe. Elle ne suit que les instruction du product owner.

 

Les éléments de scrum

 

  • Le sprint ou itération

 

Le sprint est une période au bout de laquelle l’équipe l’équipe livre un incrément de l’application qui peut être livré. Un sprint dure entre 2 et 4 semaines. À la fin de chaque sprint, un nouveau commence.

 

  • Le product backlog ou le carnet du produit

 

C’est un document qui contient un liste de toutes les fonctionnalités de l’application. Il évolue constamment.

  • Le daily scrum ou la mêlée quotidienne

La mêlée quotidienne est une réunion de planification qui permet aux développeurs de faire un point de coordination sur les tâches en cours et sur les difficultés rencontrées. Elle ne dure que 15 minutes.

 

  • La réunion de planification du sprint

 

Toute l’équipe est conviée à cette réunion, elle ne doit pas durée plus de 8 heures. À la fin de cette réunion, l’équipe choisit les fonctionnalités qu’elle traitera pour la prochaine itération.

 

  • La revue de sprint  

 

Il s’agit ici de faire le bilan du sprint, valider l’incrément du logiciel qui été réalisé.

 

  • La rétrospective du sprint

 

La rétrospective du sprint a pour but l’adaptation aux changements qui surviennent au cours du projet et l’amélioration du processus du projet. Elle dure 3 heures pour un sprint d’un mois.

  • Le sprint backlog ou le carnet du sprint

Le carnet du sprint contient les éléments du carnet du produit qui seront réalisés au cours du sprint. Chaque équipe met à jour régulièrement le carnet de sprint. Le carnet de sprint est sous la responsabilité de l’équipe et elle est seule à pouvoir le modifier

  • L’incrément du produit .

L’incrément de produit est l’ensemble des éléments du carnet de produit finis pendant ce sprint, et aussi ceux finis pendant les sprints précédents.

La méthode scrum permet d’obtenir des résultats satisfaisants en un temps record. C’est pourquoi à AKIL TECHNOLOGIES, c’est notre méthode de travail.

%d blogueurs aiment cette page :